La fin des journalistes ?

Google Brain, la branche dédiée à l’intelligence artificielle de Google entraine une IA pour qu’elle soit capable d’écrire des articles sur Wikipedia

Début 2018, une intelligence artificielle (IA) s’était déjà essayée à la rédaction en écrivant la suite des célèbres livres Harry Potter. Si l’idée est intéressante, le résultat est plutôt…comique, à l’exemple de cette trouvaille : « Harry plongeait Hermione dans la sauce piquante ».

Le procédé utilisé ici a été baptisé «résumé extractif », et celui-ci fonctionne en se servant des dix premières pages Web traitant un sujet en particulier. Le programme identifie alors les informations pertinentes sur le sujet en question et s’attèle à la rédaction de l’article Wikipédia.

Sur l’image suivante, vous pouvez voir un des travaux de l’IA concernant Wings Over kansas un site internet sur l’aviation, à gauche l’article rédigée par l’IA et à droite le texte tirée de la page wikipedia

Pour fonctionner, le système de Google exploite les résultats des dix premières pages web du moteur de recherche. Ensuite, les phrases originelles sont raccourcies afin d’être plus agréables à la lecture et surtout, de correspondre au format Wikipedia. Suite à cela, l’IA extrait, trie et catégorise les informations pour en faire un article correspondant à Wikipédia.

Par ailleurs, le procédé pose la question de la fiabilité des informations, car si les dix premières pages web traitant d’un sujet sont prises en compte, les sources ne sont pas réellement identifiées et ne sont donc pas vérifiées. En définitive, l’élaboration d’une telle IA part d’un bon sentiment et mérite d’être améliorée mais pour sûr, les auteurs d’articles sur Wikipédia ne finiront pas au placard avant longtemps.

Source

Source

Laisser un commentaire